Ile de Batz : Maritime et paysanne - Vacances à la mer - blog.locenfrance.com

Page précédente

Ile de Batz : Maritime et paysanne

Illustration de l'article : Ile de Batz : Maritime et paysanne

Sur l'Ile de Batz, tout pousse : Choux-fleurs et pommes de terre, palmiers et agapanthes, algues et hortensias... et même îlots et rochers à mesure que la mer recule !


L'île de Batz n'est pas tout à fait comme les autres. Verte, douce, accueillante et authentique, elle ne se laisse pas envahir par un tourisme excessif, même si ses superbes plages de sables blond fin, et bien abritées des vents, sont très appréciées. Des dizaines de bateaux, caseyeurs et plaisanciers, mouillent dans ses petits ports, et par marée basse ses grèves sont assaillies par une armée de tracteurs pour la récolte du goémon.


Mais elle ne vit pas non plus essentiellement des ressources de la mer. L'île de Batz est avant tout une paysanne ; une ville maraîchère qui, grâce aux faveurs d'un climat très doux, cultive en primeur pommes de terre, oignons, choux-fleurs, fenouil, artichauts et endives. Une grande partie de sa production répond à la tradition biologique et, même si le nombre de tracteurs de l'île est bien plus important que celui des voitures, ce sont surtout des chevaux de labour qui travaillent la terre.

En guise d'engrais, c'est le goémon ramassé sur les grèves qui recouvre les champs....


On peut faire le tour de l'île en quelques heures par le sentier côtier, et noter ainsi le contraste entre le nord très sauvage et le sud aux charmes et aux essences méditerranéennes. Ne pas hésiter à grimper les 210 marches du phare : Le spectacle est grandiose !

Vue d'en haut, l'île de Batz ressemble vraiment à un mouchoir à carreaux, avec sa mosaïque de petits champs colorés. Par marée basse, le tableau est des plus impressionnant : une ceinture d'écueils et d'algues enserre l'île, comme un bouclier brun infranchissable.


Au Sud-Est d l'île, à Pen Ar Cleguer, le jardin colonial, crée par georges Delaselle en 1897 et devenue propriété du conservatoire du littoral an siècle plus tard, rassemble plus de 600 espèces de palmiers, et un millier de plantes tropicales ramenées du monde entier par les marins de commerce de l'île.


A faire :


  • Le jardin Georges Delaselle : ouvert de 13h à 18h en juillet et août ; de 14h à 18h en mai, juin et septembre. Pour en savoir plus : http://www.jardin-georgesdelaselle.fr/

  • La visite du phare et ses 200 marches

  • Ferme équestre « cheval loisir » : promenades accompagnées et location de ponette


Pour rejoindre l'île en vedette : http://www.vedettes-ile-de-batz.com/

Publié par Vincent Locenfrance :

Déposez un commentaire :

  •  
  •